Protéger ses mains du froid

Belles mains : les protéger du froid et prendre soin de ses ongles

belles-mains

Belles mains : bien protégées du froid
On souligne fréquemment l’importance de protéger la peau délicate du visage. Et les mains, alors ? Elles sont aussi fragiles que le visage donc elles doivent être très soignées. La période hivernale dessèche la peau, la rendant vulnérable aux fissures et crevasses.

On protège ses mains avec cette crème réparatrice à base d’émollients naturels, à faire soi-même : on fait fondre dans une casserole au bain-marie 4 cuillères à soupe de beurre de cacao et de cire d’abeille. On ajoute 4 cuillères à soupe d’huile d’amande douce et on mélange bien, jusqu’à ce que la texture soit lisse et onctueuse. On verse la préparation dans un pot stérilisé et le laisse durcir, à appliquer aussi souvent que nécessaire.

epil

A propos d’épilation…

PLUS ON ÉPILE À LA CIRE, MOINS ON A DE POILS

epilepiloeil

S’il est impossible de tenir les comptes, on peut juger d’un simple regard que la pilosité semble moins abondante à la suite d’épilations régulières à la cire. Mais que se passe-t-il vraiment ? Certains follicules pileux plus faibles ralentissent ou cessent effectivement leur production. On peut le constater avec l’apparition de zones plus clairsemées au fil du temps.

De façon plus générale, lorsque les poils sont retirés à la racine, il faut un certain temps pour que le bulbe pileux.reforme d’autres poils. Il y a donc une sorte de «temps mort» pendant lequel il ne se passe rien ou presque. Ensuite, les poils ne repoussent pas tous à la même cadence, et en arrivant à la surface de la peau, ils sont déjà usés par leur trajet dans les différentes couches de l’épiderme, donc plus fins et plus mous, alors que la coupe nette du rasoir donne à la surface de la peau un poil sain et vigoureux. D’où l’impression au final d’en avoir deux fois moins avec la cire !

LE GOMMAGE EST LA MEILLEURE SOLUTION CONTRE LES POILS INCARNÉS

Ce qui est vrai

C’est seulement une partie de la solution. Un poil incarné est un poil qui, n’arrivant pas à percer la couche cornée pour déboucher à la surface de la peau, va se retourner en crochet ou cheminer à l’horizontal. Le principal risque est l’apparition du fameux bouton rouge qui s’infecte facilement et laisse une cicatrice.

Un épiderme dont la couche cornée est déshydratée favorise la formation de poils incarnés mais il existe d’autres facteurs de risque : par exemple, le fait d’avoir des poils affinés par de multiples épilations à la cire et qui poussent dans des zones de frottement, de porter des vêtements ou des sous-vêtements serrés ou encore d’avoir une pilosité qui a tendance à frisotter. La forme en tire-bouchon des poils peut provoquer une repousse inversée et la formation de kystes sous peau, un phénomène fréquent sur les peaux noires.

Au niveau des soins, la bonne prévention consiste à faire des gommages réguliers à domicile ou en institut mais toujours en duo avec un soin nourrissant car le gommage seul affine la couche cornée mais n’empêche pas celle-ci de se durcir à nouveau.